Abus sexuels de thérapeutes avec leurs patients : Cas qui existent et ne sont pas signalés

Le magazine du samedi. La grande athlète nationale a rendu public qu’elle a été violée par son beau-père évangélique pendant plus de 10 ans sans interruption. À 12 ans, il dit à sa mère, et elle ne le croyait pas (ou ne voulait pas le croire malgré l’énurésie nocturne d’Erika). Elle y a pensé à l’école, mais on lui a dit à son jeune âge, si ma mère ne me croit pas, moins ils vont me croire à l’école. À l’âge de 18 ans, il a pu se libérer de cette horreur. J’applaudis la bravoure d’Erika et demande que Dieu la bénisse.

Synchronement à cette lecture, je rencontre un post de médias sociaux dans lequel il est rapporté que, pas un, si ou plusieurs thérapeutes qui offrent se détendre, déverrouillages et le bien-être, sont dépassés avec leurs patients dans le cadre de la consultation, touchant leurs parties intimes. L’acte de dépasser ces limites sans consentement est plus étrange en soi, mais plus encore, lorsque les âmes compromises mettent leur confiance dans le reiki, le massage, les cristaux, ou tout ce qui est offert comme guérison.

Au moins 15 femmes ont gardé cela secret par honte. Ils les ont tous pris par surprise, ces mains dans des endroits où ils n’auraient jamais dû entrer. Certains, ils ont confronté le « thérapeute », recevant en réponse que leurs blocages sexuels sont ceux qui les font se sentir maltraités.

J’applaudis le courage de ceux qui, sans donner de noms sur leur mur, éclairent ce sujet très important. Je m’occupe de 3 personnes que j’ai envoyées pour un massage, elles se sont senties mal à l’aise et ont fait ce genre de commentaire. De toute évidence, le monsieur n’est plus parmi mes recommandés.

J’invite ceux qui ont vécu l’expérience à dénoncer les agresseurs par leur prénom et leur nom de famille. Comme Erika l’a fait. Cela, loin de la disqualifier, la rend grande.

Avant de vous mettre entre les mains d’un thérapeute, découvrez, demandez, et si quelque chose ne va pas avec vous, ne le fermez pas. Va faire un rapport. Semer dans l’amour, pas dans la peur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *